Psaume 79. L’envahisseur est dans ton héritage

1. L’envahisseur est dans ton héritage,
Ils ont souillé, Seigneur, par leur outrage
Ton temple saint ; Jérusalem détruite
En un monceau de pierres est réduite.
Ils ont livré les corps
De tes serviteurs morts
Aux corbeaux pour les paître,
La chair des hommes droits
Aux animaux des bois
Et des plaines champêtres.

Psaume 77. L’âme de douleur atteinte

1. L’âme de douleur atteinte
Je fis au Seigneur ma plainte,
Et mes cris au ciel montés
Par Lui furent écoutés.
C’est à Dieu qu’en ma détresse
Soir et matin je m’adresse ;
Vers Lui j’élève ma main,
Et ce n’est jamais en vain.

Psaume 76. C’est en Judée, assurément

1. C’est en Judée, assurément,
Que Dieu s’est acquis un renom ;
C’est en Israël, constamment,
Qu’on voit la force de son nom.
A Salem est son tabernacle,
A Sion son saint habitacle.

Psaume 75. Seigneur, chacun te louera

1. Seigneur, chacun te louera,
Tous unis nous te louerons,
Car la gloire de ton nom
Près de nous s’approchera ;
Les hauts faits de tes bontés
Par nous tous seront chantés.

Psaume 74. D’où vient, Seigneur, que nous sommes épars

1. D’où vient, Seigneur, que nous sommes épars ?
Depuis longtemps ta colère enflammée
pand sur nous une épaisse fumée,
me sur nous, les brebis de tes parcs.

Psaume 73. En vérité, Dieu est très doux

1. En vérité, Dieu est très doux
Pour son Israël et pour tous,
Si l’on conserve avec droiture
Sa conscience entière et pure.
Et pourtant, j’ai bien failli voir
Mes pieds quitter le bon sentier ;
Mes pas ne cessaient de glisser,
Je commençais à perdre espoir.

Psaume 72. Donne tes lois, Dieu véritable

1. Donne tes lois, Dieu véritable,
Au Roi pour bien régner ;
Offre ta justice équitable
Au fils qui lui est né.
Il fera régner la justice,
Chassant l’iniquité,
Se montrant aux pauvres propice
Et rempli d’équité.

Psaume 71. Je place en Toi mon espérance

1. Je place en Toi mon esrance,
Comment aurais-je peur
D’être déçu, Seigneur ?
Car j’implore la délivrance
Que ta justice accorde
Avec miséricorde.

Psaume 13. Jusqu'à quand as-tu établi

Après plusieurs batailles perdues, David se plaint de ce que Dieu tarde à le secourir, et le prie de lui donner la joie de la victoire.

Clément Marot (1998) - Strasbourg, Genève, 1542 / Lyons, 1543


1. Jusqu’à quand as-tu établi,
Seigneur de me mettre en oubli ?
Est-ce à ja-mais ? Pour tout mon âge
tourne-ras-tu ton visage
De moi, que l’angoisse remplit ?

Psaume 12. Viens au secours, Seigneur, il en est l'heure

Il s'élève contre les flatteurs de la cour de Saül, dont les langues faisaient tant de mal, et prie Dieu d'y mettre bon ordre.

Clément Marot (1998) - Strasbourg, Genève, 1542 / Genève, 1551


1. Viens au secours, Seigneur, il en est l’heure,
Car l’homme droit semble avoir disparu
De nos cités ; hélas, dans nos demeures
Les vrais croyants n’existent presque plus.