Psaume 124. Ô qu’Israël peut bien dire en ce jour

Action de grâces pour la délivrance que Dieu avait donnée à son peuple. 


1. Ô qu’Israël peut bien dire en ce jour,
Que si le ciel pour nous n’eût pas été,
Si le Seigneur n’eût son peuple assisté,
C’en était fait, sans espoir de retour,
Quand l’ennemi sur nous se fut jeté.
 
2. Nous succombions sous un joug rigoureux,
Près de nous voir en proie à ces pervers;
Nous périssions par leurs complots divers:
Des grosses eaux le cours impétueux
Nous eut soudain entraînés et couverts.

3. Des conjurés les rapides torrents
Eussent sur nous cent et cent fois passé;
Mais gloire à Dieu, qui n’est plus courroucé,
Et qui n’a point permis à ces tyrans
D’engloutir tout comme ils l’avaient pensé.

4. Comme d’un lacs on voit rompre les nœuds,
Par les oiseaux qu’il avait attrapés;
De leurs filets nous sommes échappés.
Celui qui fit et la terre et les cieux,
Par son secours nous a développés.

Psautier de Genève (1729)