Psaume 146. Mon âme tout nous convie

Faiblesse et fragilité de l’homme; notre confiance doit être en Dieu.


1. Mon âme tout nous convie
À célébrer le Seigneur;
Que notre plus forte envie
Soit d’exalter son honneur.
Mon Dieu, je te bénirai
Tout le temps que je vivrai.

2. N’ayez jamais d’espérance
En aucun pouvoir humain:
C’est une faible assurance
Que le bras de l’homme vain.
Le jour qu’il expirera,
En poudre il retournera.

3. Avec lui s’évanouissent
Ses projets ambitieux;
Mais heureux ceux qu’affermissent
Les mains du Dieu glorieux!
Heureux qui, pour tout secours,
À Dieu seul a son recours.

4. Il est le souverain Maitre
Et de la terre et des cieux;
À tout il a donné l’être
Dans leur globe spacieux;
C’est lui dont la véri
N’a point de cours limité.

PAUSE

5. L’Éternel juge et délivre
Ceux que l’on voit opprimés;
Il donne du pain pour vivre
À ceux qui sont affamés;
Par sa main sont relâchés
Ceux qu’on tenait attachés.

6. À la lumière il rappelle
Celui qui ne voyait pas.
Et de celui qui chancèle
Il vient rassurer les pas.
Le juste éprouve toujours
Son amour et son secours.

7. L’Éternel est un asile
Au pauvre et faible étranger;
C’est par lui que le pupille
Est retiré du danger;
La veuve à qui l’on fait tort
En lui trouve son support.

8. Par son pouvoir il renverse
Les noirs complots des pervers;
Et sa justice s’exerce
Dans tout ce vaste univers.
Sion, ton Dieu redou
Règne à perpétuité.

Psaume de Genève (1729)