Chercher un psaume :

PSAUME 2 : Pourquoi ce bruit au milieu des nations (Gonin)

[voir 1729]

On voit ici comment David et son royaume sont la vraie figure de l’indubitable prophétie de Jésus-Christ et de son règne.


1. Pourquoi ce bruit au milieu des nations,
Quelle folie ou quel rêve les mène?
Le monde entier soulevé d’ambitions
Est maintenant poussé par la plus vaine.
Les voilà donc, les grands rois de la terre,
Les gens puissants, leur but est bien précis:
Ils sont ligués pour déclarer la guerre
Contre Dieu tous, et contre son Messie.


2. L’homme ose dire: « Arrachons, détruisons
Le joug auquel ils voudraient nous soumettre;
Croient-ils pouvoir nous tenir en prison?
L'humanité n'admet plus Dieu pour Maître! »
- Il rit, Celui qui dans les cieux habite,
Se moquant bien de ces déclarations.
Le Seigneur voit ces foules qui s’agitent,
Et balaiera leurs folles prétentions.

3. Quand il lui plaît, c'est Lui qui parlera
Dans son courroux plus que tout redoutable.
Le monde entier stupéfait frémira,
Se découvrant tout à coup misérable;
Et Dieu dira: D’où vient cette entreprise?
N’ignorez plus que j’ai fait élection
De mon vrai Roi,et que je l’introduise
Sur mon très saint et haut mont de Sion.

4. Et moi qui suis le Roi qui lui ai plu,
Je publierai la loi qu’il m’a donnée;
 C’est qu’il m’a dit: Tu es mon Fils élu,
Je t'engendrerai cette heureuse journée.
Demande-moi, et pour ton héritage
Tous les pays deviendront tes sujets,
Et ton empire aura cet avantage
Que sur le monde entier je l'étendrai.

5. Car la justice en ta main fleurira,
Sceptre de fer domptant les indociles,
Les soumettant dès que tu le voudras,
Ou les brisant comme un vase d'argile.
- Maintenant donc, ô vous tous, rois et princes,
Soyez meilleurs, plus sages gouvernants;
Juges aussi, des pays, des provinces,
Instruisez-vous enfin en l'écoutant.

6. Ayez pour but de servir le Seigneur,
Cherchant sans cesse avant tout à lui plaire;
Soyez joyeux d'être ses serviteurs,
Et redoutez surtout de lui déplaire.
Rendez hommage au Fils qu'il vous envoie
Pour éviter son juste châtiment;
Si vous preniez une mauvaise voie,
Vous péririez trop malheureusement.

7. Car tout à coup son courroux rigoureux
S'embrasera sans que rien le retarde.
Combien alors ceux-là seront heureux
Qui seront mis sous sa sauvegarde.


Source: Les Psaumes de David. Clément Marot. Adaptation en français actuel par Marc-François Gonin. ISBN 2-911069-29-3. Editions VIDA. Reproduit avec permission. Partition musicale ajoutée par Philippe Lacombe.

Printfriendly