Psaume 116. J’aime mon Dieu, qui, par un prompt secours

Reconnaissance de David pour la délivrance qu’il avait reçue de Dieu dans quelque grand péril.


1. J’aime mon Dieu, qui, par un prompt secours,
Montre qu’il a ma clameur entendue:
À mes soupirs son oreille est tendue;
Je veux aussi l’invoquer tous les jours.

2. Je succombais sous le poids de mes maux,
jà la mort me tenait dans ses chaines;
Mon cœur souffrait les plus cruelles peines,
Quand je lui fis ma prière en ces mots:

3. Délivre-moi du péril où je suis:
Et dès lors même il me fut favorable;
L’Éternel, dis-je, est juste et secourable,
Et toujours prompt à calmer nos ennuis.

4. Quand j’étais près de périr de langueur,
Il me sauva, ce Dieu que je réclame:
Retourne donc en ton repos, mon âme,
Puisqu’il te fait éprouver sa faveur.

5. Ta main puissante a détourné ma mort,
ché mes pleurs, soutenu ma faiblesse;
Sous tes yeux donc je veux, ô Dieu, sans cesse
Suivre la voie où je t’eus pour support.

PAUSE

6. J’ai cru, Seigneur, c’est pourquoi j’ai parlé:
La vie, hélas ! n’est qu’une ombre, qu’un songe;
Tout homme est faux, il n’est rien que mensonge,
Disait mon cœur, de ses maux accablé.

7. Mais que rendrai-je à Dieu pour ses bienfaits?
Ma main prendra la coupe de louanges;
Ma voix fera, jusqu’aux climats étranges,
De sa bonté retentir les effets.

8. Dès ce moment je lui rendrai mes vœux
Devant son peuple et dans son sanctuaire;
Car de tous ceux qui cherchent à lui plaire
Les jours lui sont et chers et précieux.

9. Enfin, grand Dieu, tu sais ce que je suis,
Ton serviteur, le fils de ta servante:
Bisant mes fers, tu passes mon attente;
Je veux, au moins, t’offrir ce que je puis.

10. Brulant de zèle et soumis à tes lois,
Je veux chanter ta gloire et ta puissance;
Et devant tous, plein de reconnaissance,
Te célébrer du cœur et de la voix.

11. Dans ta maison je dirai ton honneur,
Dans ta cité, Jérusalem la sainte.
Que chacun donc, avec zèle, avec crainte,
M’aide en ce jour à louer le Seigneur.

Psautier de Genève (1729)