Chercher un psaume :

Affichage des articles dont le libellé est 1729. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est 1729. Afficher tous les articles

LE CANTIQUE DE SIMÉON : Laisse-moi désormais (1729)


1. Laisse-moi désormais,
Seigneur, aller en paix;
Car selon ta promesse,
Tu fais voir à mes yeux
Le salut glorieux,
Que j’attendais sans cesse;

LES COMMANDEMENTS DE DIEU : Écoute, Israël avec crainte (1729)


 1. Écoute, Israël, avec crainte,
Dieu tonnant au mont de Sina;
Sois attentif à la loi sainte,
Que de sa bouche il te donna.

PSAUME 1 : Heureux celui qui dès ses jeunes ans (1729)

[voir 1729 - Gonin - Marot-Bèze]

Bienheureux est l'homme qui ne vit point selon le conseil des méchants.


1. Heureux celui qui dès ses jeunes ans
S’est tenu loin du conseil des méchants,
Qui des pécheurs fuit la trompeuse voie,
Et des moqueurs la criminelle joie;
Qui craignant Dieu ne se plaît qu’en sa loi,
Et nuit et jour la médite avec foi!


PSAUME 2 : D'où vient ce bruit parmi les nations (1729)

[voir Gonin]

 Prophétie du complot contre Jésus-Christ, et de la gloire où il a été élevé par son Père. 

1. D’où vient ce bruit parmi les nations? À quoi les porte une impuissante haine? Peuples, pourquoi, dans vos illusions, Vous flattez-vous d’une espérance vaine? Je vois ligués les princes de la terre; Dans leurs conseils les grands ont présumé D’être assez forts pour déclarer la guerre À l’Éternel, à son Oint bien-aimé.

1. D’où vient ce bruit parmi les nations?
À quoi les porte une impuissante haine?
Peuples, pourquoi, dans vos illusions,
Vous flattez-vous d’une espérance vaine?
Je vois ligués les princes de la terre;
Dans leurs conseils les grands ont présu
D’être assez forts pour déclarer la guerre
À l’Éternel, à son Oint bien-aimé.


PSAUME 3 : Que de gens, ô grand Dieu (1729)

[voir 1729 - Gonin - Marot-Bèze]

David pressé par ses ennemis met sa confiance en Dieu.

1. Que de gens, ô grand Dieu, Soulevés en tout lieu, Conspirent pour me nuire! Que d’ennemis jurés, Contre moi déclarés, S’arment pour me détruire! Par troupes, je les vois, Dire, en parlant de moi, Plein de haine et d’envie; Non, le Dieu souverain, Ne lui tend plus la main, N’a plus soin de sa vie.

1. Que de gens, ô grand Dieu,
Soulevés en tout lieu,
Conspirent pour me nuire!
Que d’ennemis jurés,
Contre moi déclarés,
S’arment pour me détruire!
Par troupes, je les vois,
Dire, en parlant de moi,
Plein de haine et d’envie;
Non, le Dieu souverain,
Ne lui tend plus la main,
N’a plus soin de sa vie.


PSAUME 4 : Seigneur, à toi seul je m'adresse (1729)

[voir Gonin]

Confiance de David en Dieu, au milieu des plus grands dangers.

1. Seigneur, à toi seul je m’adresse; Tu sais mon droit, fais-moi raison. Lorsque j’étais dans la détresse, Ta main m’a tiré de la presse; Exauce encor mon oraison. Vous grands, de qui l’injustice haine S’élève contre mon honneur, Faut-il qu’une espérance vaine, Vous fasse courir avec peine Après un mensonge trompeur?

1. Seigneur, à toi seul je m’adresse;
Tu sais mon droit, fais-moi raison.
Lorsque j’étais dans la détresse,
Ta main m’a tiré de la presse;
Exauce encor mon oraison.
Vous grands, de qui l’injuste haine
S’élève contre mon honneur,
Faut-il qu’une espérance vaine,
Vous fasse courir avec peine
Après un mensonge trompeur?

PSAUME 5 : C'est à toi que ma voix s'adresse (1729)

[voir Gonin]

Prière de David, persécuté par ses ennemis.

1. C’est à toi que ma voix s’adresse; Seigneur, écoute mes soupirs. Daigne être attentif aux désirs D’un cœur qui te cherche sans cesse, Dans sa détresse.

1. C’est à toi que ma voix s’adresse;
Seigneur, écoute mes soupirs.
Daigne être attentif aux désirs
D’un cœur qui te cherche sans cesse,
Dans sa détresse.

PSAUME 6 : Seigneur, qui vois ma peine (1729)

[voir Gonin]

Prière de David dans sa maladie, et sa confiance d'être exaucé.

1. Seigneur, qui vois ma peine, Ne me prends point en haine; Cesse d’être irrité. Dans ta juste colère, Ne sois pas si sévère, Que je l’ai mérité.

1. Seigneur, qui vois ma peine,
Ne me prends point en haine;
Cesse d’être irrité.
Dans ta juste colère,
Ne sois pas si sévère,
Que je l’ai mérité.

PSAUME 7 : Mon Dieu, mon unique espérance (1729)

David proteste de son innocence eu égard à l'ennemi dont il se plaint dans ce psaume.

1. Mon Dieu, mon unique espérance, J’attends de toi ma délivrance; Sauve-moi des cruelles mains De mes ennemis inhumains; Leur chef, connaissant ma faiblesse, Tel qu’un lion que la faim presse, Me poursuit pour me dévorer, M’atteint, et va me déchirer.

1. Mon Dieu, mon unique espérance,
J’attends de toi ma délivrance;
Sauve-moi des cruelles mains
De mes ennemis inhumains;
Leur chef, connaissant ma faiblesse,
Tel qu’un lion que la faim presse,
Me poursuit pour me dévorer,
M’atteint, et va me déchirer.


PSAUME 8 : Ô notre Dieu, tout bon, tout adorable (1729)

Prophétie de Jésus-Christ.


1. Ô notre Dieu, tout bon, tout adorable,
Que ton saint nom est grand et redoutable!
Ta gloire éclate en ces terrestres lieux,
Ta majesté s’élève sur les cieux.


PSAUME 9 : Sans cesse je te bénirai (1729)

Action de grâces pour la victoire que David avait obtenue contre ses ennemis.

1. Sans cesse je te bénirai, Seigneur, jour et nuit je dirai Toutes tes œuvres sans pareilles, Et la gloire de tes merveilles.

1. Sans cesse je te bénirai,
Seigneur, jour et nuit je dirai
Toutes tes œuvres sans pareilles,
Et la gloire de tes merveilles.

PSAUME 10 : D'où vient, Seigneur, que ton peuple abattu (1729)

Ruses du méchant, et son impiété.

1. D’où vient, Seigneur, que ton peuple abattu Ne trouve plus pour lui tes yeux ouvert? Dieu juste et bon, pourquoi t’éloignes-tu, Pendant qu’il souffre en ce siècle pervers? Des orgueilleux les outrages divers Font soupirer l’innocent qu’on méprise, Mais tourne, ô Dieu, contre eux leur entreprise.

1. D’où vient, Seigneur, que ton peuple abattu
Ne trouve plus pour lui tes yeux ouvert?
Dieu juste et bon, pourquoi t’éloignes-tu,
Pendant qu’il souffre en ce siècle pervers?
Des orgueilleux les outrages divers
Font soupirer l’innocent qu’on méprise,
Mais tourne, ô Dieu, contre eux leur entreprise.

PSAUME 11 : C'est sur Dieu seul que toujours je m'appuie (1729)

Persécuteurs de David; feu et souffre du ciel sur eux.


1. C’est sur Dieu seul que toujours je m’appuie;
Pourquoi vouloir qu’aux monts inhabités,
Comme un oiseau, loin de vous je m’enfuie?
Ils tendent l’arc, ces méchants emportés;
Et coup sur coup par leurs flèches cruelles,
Ils vont porter, en des lieux écartés,
Aux cœurs des bons des atteintes mortelles.

PSAUME 12 : Tends-nous la main, Seigneur, la mal nous presse (1729)

Complainte de David touchant la malice de ses ennemis.

1. Tends-nous la main, Seigneur, le mal nous presse; On ne voit plus d’homme juste en nos jours; Plus de bonté, de foi, ni de sagesse; Toi seul, tu peux nous donner du secours.

1. Tends-nous la main, Seigneur, le mal nous presse;
On ne voit plus d’homme juste en nos jours;
Plus de bonté, de foi, ni de sagesse;
Toi seul, tu peux nous donner du secours.

PSAUME 13 : Jusques à quand, ô Dieu des cieux (1729)

Complainte de David, et sa confiance en Dieu.

1. Jusques à quand, ô Dieu des cieux, Jusques à quand, loin de tes yeux, Me laisses-tu dans ces alarmes? Pourquoi te cacher à mes larmes, Quand ma voix t’appelle en tous lieux?

1. Jusques à quand, ô Dieu des cieux,
Jusques à quand, loin de tes yeux,
Me laisses-tu dans ces alarmes?
Pourquoi te cacher à mes larmes,
Quand ma voix t’appelle en tous lieux?

PSAUME 14 : L'homme insensé dit au fond de son coeur (1729)

Dépravation horrible des hommes.


1. L’homme insensé dit au fond de son cœur,
Que Dieu n’est point; cette pensée impie
Corrompt ses mœurs, et dérègle sa vie.
Que d’esprits vains suivent avec fureur,
La même erreur!

PSAUME 15 : Éternel, quel homme pourra (1729)

Qualités de l'homme de bien.

1. Éternel, quel homme pourra Habiter dans tes tabernacles? Qui sur ton saint mont te verra; Et qui de ta bouche entendra Tous les jours tes divins oracles?

1. Éternel, quel homme pourra
Habiter dans tes tabernacles?
Qui sur ton saint mont te verra;
Et qui de ta bouche entendra
Tous les jours tes divins oracles?

PSAUME 16 : Sois, ô Grand Dieu, ma garde et mon appui (1729)

Prophétie de Jésus-Christ, de sa passion et de sa résurrection.

1. Sois, ô Grand Dieu, ma garde et mon appui, Car en toi seul j’ai mis mon espérance. Et toi, mon âme, à toute heure dis-lui; Je me soumets, Seigneur, à ta puissance; Et toutefois, à quoi que je m’engage, il ne te vient de moi nul avantage.

1. Sois, ô Grand Dieu, ma garde et mon appui
Car en toi seul j’ai mis mon espérance.
Et toi, mon âme, à toute heure dis-lui;
Je me soumets, Seigneur, à ta puissance;
Et toutefois, à quoi que je m’engage,
il ne te vient de moi nul avantage.

PSAUME 17 : Seigneur, écoute mon bon droit (1729)

David expose ici son innocence, et l'espérance de posséder la félicité du ciel après cette vie.

1. Seigneur, écoute mon bon droit, Entends ma voix lorsque je crie, Exauce-moi, quand je te prie, D’un esprit humble, et d’un cœur droit. Grand Dieu qui connais toute chose, Prononce enfin ton jugement, Et jette les yeux seulement Sur la justice de ma cause.

1. Seigneur, écoute mon bon droit,
Entends ma voix lorsque je crie,
Exauce-moi, quand je te prie,
D’un esprit humble, et d’un cœur droit.
Grand Dieu qui connais toute chose,
Prononce enfin ton jugement,
Et jette les yeux seulement
Sur la justice de ma cause.

PSAUME 18 : Je t'aimerai, Seigneur, d'un amour tendre (1729)

David rend grâces à Dieu pour sa protection, et fait une description grandiose de la majesté divine.

Je t’aimerai, Seigneur, d’un amour tendre, Toi, dont le bras me sut si bien défendre. Dieu fut toujours mon fort, mon protecteur, Ma tour, ma roche, et mon libérateur.

Je t’aimerai, Seigneur, d’un amour tendre,
Toi, dont le bras me sut si bien défendre.
Dieu fut toujours mon fort, mon protecteur,
Ma tour, ma roche, et mon libérateur.

1. Je trouve en lui tout ce que je souhaite,
Mon bouclier, mon salut, ma retraite;
Dès qu’au besoin je l’invoque avec foi,
Des ennemis délivré je me vois.
Tels qu’un torrent, ils pensaient me surprendre;
Cent fois la mort ses filets vint me tendre;
Et tous les jours, quelque péril nouveau
Me conduisait sur le bord du tombeau.

Printfriendly