Psaume 50. Le Tout-Puissant, le Dieu fort parlera (1998)

1. Le Tout-Puissant, le Dieu fort parlera
Et haut et clair, sa voix convoquera
Toute la terre, Orient et Occident.
Depuis Sion, Dieu clair et évident,
Rayonnera de lumière si belle.
Notre Dieu vient ; déjà il vous appelle.

Psaume 49. Ecoutez tous, peuples de l’univers (1998)

1. Ecoutez tous, peuples de l’univers,
Prêtez l’oreille, ô mortels si divers,
Les plus petits comme les plus puissants,
Riches hautains et pauvres languissants ;
Ma bouche abonde en sages instructions
Qui sont le fruit de nos méditations.
Je tends l’oreille aux profondes maximes,
Et sur le luth j’explique des énigmes.

Psaume 48. C’est en sa très sainte cité (1998)

1. C’est en sa très sainte cité,
Lieu choisi pour sa sainteté,
Que Dieu déploie en excellence
Sa gloire et sa magnificence.
La montagne de Sion,
Ce point d’orientation
Ville au grand Roi consacrée,
Est en si belle contrée
Que la terre universelle
Doit se réjouir en elle.

Psaume 46. Dès qu’adversité nous offense (1998)

1. Dès qu’adversité nous offense,
Dieu nous est appui et défense.
Nous l’avons expérimenté,
Jamais son concours n’a manqué.
Nous n’aurions ni crainte ni doute
Quand la terre tremblerait toute,
Quand les montagnes fendraient l’air
Pour basculer au fond des mers.

Psaume 45. Mon cœur, rempli de choses magnifiques (1998)

1. Mon cœur, rempli de choses magnifiques
Doit s’exprimer de façon poétique,
Car je compose une œuvre pour le Roi,
La ciselant comme un artiste adroit.
O le plus beau de notre humaine race,
Que ta parole est merveilleuse en grâce !
Dieu a voulu que toute nation
Sans fin te loue en bénédiction.

Psaume 44. O Dieu, le bruit de tes merveilles (1998)

1. O Dieu, le bruit de tes merveilles
sonne encore à nos oreilles.
Nous les savons de nos aïeux
Pour qui tu les fis devant eux.
Ta main, chassant des nations,
Planta nos pères à leur place ;
Jugeant des populations,
Tu fis là germer notre race.

Psaume 43. Rends-moi justice, ô Dieu fidèle (1998)

1. Rends-moi justice, ô Dieu fidèle,
fends-moi contre un ennemi
Qui montre une âme si cruelle ;
Des gens de ruse et de cautèle
Toujours, hélas, plus endurcis,
Délivre-nous aussi.

Psaume 41. Heureux celui qui visite souvent (1998)

1. Heureux celui qui visite souvent
Le pauvre en son tourment !
Certainement, quand le malheur viendra
Dieu le délivrera ;
Dieu le rendra sain et sauf et fera
Qu’encore il fleurira,
Loin de vouloir exaucer les souhaits
Que ses jaloux ont faits.

Psaume 40. J’avais déjà patiemment attendu (1998)

1. J’avais déjà patiemment attendu
Que Dieu montre sa volonté,
Il s’est tourné de mon côté.
A mes appels, Lui-même a répondu.
Et de la fosse obscure,
De la boue et l’ordure
D’un gouffre il m’a tiré ;
Mes pieds sont affermis,
Et les voilà remis
Sur un roc assuré.

Psaume 39. Je m’étais dit : je veillerai de près (1998)

1.  Je m’étais dit : je veillerai de près
A ma conduite désormais.
Je ne veux pas dire un mot de travers
En face de l’homme pervers.
Et, s’il le faut, j’aime mieux bâillonner
Ma bouche plutôt que parler.