Chercher un psaume :

LE CANTIQUE DE SIMÉON : Laisse-moi désormais (1729)


1. Laisse-moi désormais,
Seigneur, aller en paix;
Car selon ta promesse,
Tu fais voir à mes yeux
Le salut glorieux,
Que j’attendais sans cesse;

LES COMMANDEMENTS DE DIEU : Écoute, Israël avec crainte (1729)


 1. Écoute, Israël, avec crainte,
Dieu tonnant au mont de Sina;
Sois attentif à la loi sainte,
Que de sa bouche il te donna.

PSAUME 103 : Sus louez Dieu, mon âme, en toute chose (Marot-Bèze)

 [voir 1729 - Marot-Bèze]

1. Sus louez Dieu, mon âme, en toute chose,
Et tout cela qui dedans moi repose,
Louez son Nom très saint et accompli;
Présente à Dieu louanges et services,
Ô toi, mon âme! Et tant de bénéfices,
Qu’en as reçu, ne les mets en oubli;

PSAUME 84 : Ô Dieu des armées, combien (Marot-Bèze)

[voir 1729 - Marot-Bèze]

1. Ô Dieu des armées, combien
Le sacré Tabernacle tien
Est sur toutes choses aimable!
Mon cœur langui, mes sens ravis
Défaillent après tes parvis,
Ô Seigneur Dieu très désirable!
Bref, cœur et corps vont s’élevant
Jusques à toi grand Dieu vivant.

PSAUME 68 : Que Dieu se montre seulement (Marot-Bèze)

[voir 1729 - Marot-Bèze]

1. Que Dieu se montre seulement,
Et on verra soudainement
Abandonner la place:
Le camp des ennemis épars,
Et ses haineux de toutes parts
Fuir devant sa face.
Dieu les fera tous enfuir,
Ainsi qu'on voit s'évanouir
Un amas de fumée:
Comme la cire auprès du feu,
Ainsi des méchants devant Dieu
La force est consumée.

PSAUME 66 : Or louez Dieu toute le monde (Marot-Bèze)

[voir 1719 - Marot-Bèze]

1. Or louez Dieu toute le monde,
Chantez le lot de son renom;
Chantez si haut, que toute redonde
De la louange de son Nom.
Dites, Ô que tu es terrible,
Seigneur, en tout ce que tu fais!
Tes haineux, tant es invincible,
Te flattent pour avoir la paix.

PSAUME 42 : Ainsi qu’on oit le cerf bruire (Marot-Bèze)

[voir 1729 - Marot-Bèze]

1. Ainsi qu’on oit le cerf bruire,
Pourchassant le frais des eaux,
Ainsi mon cœur qui soupire,
Seigneur, après tes ruisseaux,
Va toujours criant, suivant
Le grand, le grand Dieu vivant.
Hélas doncques, quand sera-ce
Que verrai de Dieu la face?

PSAUME 36 : Du malin le méchant vouloir (Marot-Bèze)

[voir 1729 - Marot-Bèze]

1. Du malin le méchant vouloir
Parle en mon cœur et me fait voir
Qu’il n’a de Dieu la crainte:
Car tant se plaît en son erreur,
Que l’avoir en haine et horreur
C’est bien force et contrainte.
Son parler est nuisant et fin,
Doctrine il va fuyant, afin
De jamais bien ne faire:
Songe en son lit méchanceté,
Au chemin tors est arrêté,
A nul mal n’est contraire.

PSAUME 25 : À toi, mon Dieu, mon cœur monte (Marot-Bèze)

[voir 1729 - Marot-Bèze]

1. À toi, mon Dieu, mon cœur monte,
En toi mon espoir ai mis;
Fais que je ne tombe à honte
Au gré de mes ennemis.
Honte n’auront voirement
Ceux qui dessus toi s’appuient;
Mais bien ceux qui durement
Et sans cause les ennuient.

PSAUME 3 : Ô Seigneur que de gens (Marot-Bèze)

[voir 1729 - Gonin - Marot-Bèze]

1. Ô Seigneur que de gens
À nuire diligents.
Qui me troublent et grèvent!
Mon Dieu, que d’ennemis
Qui aux champs se sont mis,
Et contre moi s’élèvent.
Certes plusieurs j’en vois,
Qui vont disant de moi,
Sa force est abolie,
Plus ne trouve en son Dieu
Secours en aucun lieu;
Mais c’est à eux folie.

Printfriendly